BRÉSIL

Programme de rénovation d’habitats et formation professionnelle au Brésil


CONTEXTE

Première capitale du Brésil, Salvador de Bahia est aujourd’hui la troisième ville du pays et où environ 70% de la population vit dans les favelas. Le quartier Alto de Terezinha-Rio Sena, à la périphérie de Salvador, où notre projet a été mis en place, regroupe l’une des plus grandes favelas brésiliennes et présente de nombreux problèmes en matière de logement, hygiène et assainissement de l’eau. Quelques 600 familles de la communauté de ce quartier sont touchées par la misère et les risques d’exclusion sociale ne font qu’augmenter. La situation des femmes, qui mènent une lutte quotidienne face à la marginalité et la violence urbaine, est particulièrement préoccupante.

PROJETS

Depuis 2008, en partenariat avec l’Association locale Criança e Familia, Maison de Sagesse travaille à un programme de rénovation d’habitats. Ce projet vise à améliorer durablement les conditions de vie, de logement et d’hygiène des habitants par la réhabilitation des habitations pour les familles vivant dans des conditions d’extrême urgence. En parallèle, un programme de formation professionnelle aux métiers du bâtiment est développé avec pour objectif d’assurer aux femmes et aux enfants un moyen de subvenir aux besoins de leur famille, en les orientant vers un secteur en pleine croissance et porteur d’emplois dans cette région.

RÉALISATIONS

Bernadette, l’âme et l’énergie de la favela à Salvador de Bahia, s’est adjointe un coordinateur Général, Isaque Bonfim, enfant de la favela, symbole du travail effectué jour après jour, année après année, pour opposer à la drogue et à la violence quotidiennes meurtrières, l’accueil des enfants, la formation professionnelle des jeunes, la formation à la citoyenneté, l’encouragement à la préparation de stages préparatoires à l’emploi, les activités culturelles et sportives et la création de spectacles et de fêtes. Maison de Sagesse envisage de participer financièrement et humainement à la dernière campagne de travaux de réhabilitation des maisons pour les sans-abris et si possible, à la finition des équipements sportifs, construction primordiale pour ces jeunes sollicités par les gangs.

Responsables de mission : Bernadette MARCHAND et Stéphane MARTIN

Deux décennies de coopération, pour encourager, créer et développer, avec et pour les familles pauvres du quartier, des activités socio-éducatives, culturelles, sportives et de santé, diminuant ainsi les risques d’exclusion sociale et de marginalisation.

Retour J'agis