MADAGASCAR

Nos missions à Madagascar

Projets pour l'accès à l'éducation des enfants handicapés, pour les droits des enfants et pour l'insertion professionnelle des jeunes


Classes adaptées pour enfants en situation de handicaps (EPP)

Le programme de « Classes adaptées » de Maison de Sagesse à Diego, qui existe depuis 2008, vise à réduire progressivement l’exclusion sociale dont les enfants handicapés de Diego Suarez sont victimes. Le choix de cette action répond au constat de la marginalisation des enfants et adultes souffrant d’un handicap (quel qu’il soit), par la population malgache. L’absence de structure spécialisée dans la ville, couplée au tabou du handicap dans la culture malgache, met en péril de nombreux enfants.

Maison de Sagesse a développé plusieurs actions pour amorcer une évolution des mentalités face au handicap en levant le voile du tabou par l’insertion des classes adaptées au sein d’écoles publiques (déjà deux classes ouvertes), la mise en place d’activités d’éveil et de stimulations motrices et intellectuelles, un suivi médical et social des enfants au CHR de la ville de Diego Suarez et l’accompagnement des familles en difficulté.


Programme EKA « Ezaka Kopiaho ho an’ny Ankizy »

La légalisation des enfants consiste à faire enregistrer par les autorités administratives malgaches la naissance des enfants. Il s’agit d’une preuve permanente et officielle de l’existence d’un enfant, condition essentielle à la réalisation de ses droits fondamentaux et besoins.
Garantir le droit d’un enfant à une nationalité lui permet d’obtenir une carte d’identité et surtout une nationalité, de garantir l’accès à des services primordiaux comme la vaccination, les soins de santé, le suivi à la scolarité à l’école et, plus tard, de trouver un emploi et de voter. C’est aussi une condition essentielle aux efforts de protection, sans laquelle le jeune risque d’être envoyé trop tôt sous les drapeaux ou au travail, sans aucun moyen de prouver ses droits.

En 2000, plus de 30% des enfants malgaches n’étaient pas enregistrés à la naissance ou n’avaient pas d’actes de naissance contre 20% aujourd’hui.

A partir de septembre 2015, une nouvelle mission a été mise sur pied qui, grâce au soutien de “La Voix De l’Enfant”, durera 6 mois et nous nous sommes fixés pour objectif de permettre la légalisation de 1500 enfants non-inscrits à l’Etat-Civil.

La mission a très bien démarré et le recensement s’effectue en étroite collaboration avec les chefs des 25 quartiers de la ville, ainsi qu’avec les travailleurs sociaux. Nous pouvons également compter cette année sur la motivation et la collaboration des représentants de tous les pouvoirs concernés : la Mairie, la Direction Régionale de la Population, le Tribunal et la Préfecture. L’association de femmes SAMEVA est notre premier partenaire sur le terrain et cette année, quatre femmes ont été engagées pour superviser le recensement.


Mission Pour l’Emploi (MPE), aide à l’insertion professionnelle des jeunes

La Commune Urbaine de Diego Suarez et Maison de Sagesse travaillent ensemble pour mettre en oeuvre le programme Mission Pour l’Emploi. Ce projet, vise à favoriser l’insertion économique et sociale des jeunes sans qualification des quartiers de Diego. Axé sur une volonté de donner les moyens d’améliorer leurs conditions de vie par l’exercice d’un emploi, le projet s’adresse en priorité aux jeunes sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification professionnelle. Les jeunes inscrits à la MPE s’engagent, par un contrat individualisé, à suivre le parcours vers l’emploi en participant aux entretiens et réunions proposées.

Aujourd’hui, MPE propose un service d’information et d’orientation, avec deux conseillères d’insertion professionnelle présentes pour accueillir les jeunes, des formations professionnelles qualifiantes agréées et reconnues par l’Etat, ainsi que des activités mensuelles en lien avec la recherche d’emploi. MPE a également mis en place en 2015 des visites d’entreprises, des interventions/conférences avec les acteurs de l’emploi à Diégo et trois formations professionnelles en maçonnerie, cuisine et hôtellerie/restauration pour 50 jeunes.


Responsable de mission : Monique Fresquet

Retour J'agis