Nos missions au MAROC

Missions au MAROC

La région d’Errachidia est la plus pauvre du pays. Les villages fortement peuplés sont très excentrés, accessibles le plus souvent par la piste et pratiquement dépourvus de structures sanitaires permanentes faute de médecins et d’infirmiers.

Du fait du manque de ressources et des distances les populations ne peuvent aller se faire soigner dans les centres hospitaliers des principales villes.

Les seuls remèdes sont le plus souvent les médecines traditionnelles, insuffisantes en cas d’affections graves : maladie infantiles, problèmes gynécologiques, diabète, glaucomes et cataractes, affections respiratoires très fréquentes dans cette région.

Nouveaux projets :

Mission :  Accès à l’eau potable et sensibilisation aux énergies renouvelables

Contexte :

Dans la ville d’Oujda au Maroc, capitale de la région de l’Oriental, le centre SAFAA, lutte quotidiennement pour permettre aux enfants souffrant de maladies mentales d’apprendre à lire, à écrire et de bénéficier de soins médicaux adaptés. Au Maroc, les enfants handicapés mentaux sont à la charge totale de leur famille, et le centre SAFAA joue un rôle très important dans la prise en charge quotidienne de 120 enfants.

Le Centre psychopédagogique, créée en 2003 a récemment connu d’importants travaux d’installation d’isolation thermique afin d’améliorer les conditions d’accueil et de scolarité des enfants. Les bâtiments qui accueillaient les enfants n’étaient ni isolés, ni chauffés alors que les températures descendaient à 0 degré en hiver.  Le centre SAFAA accueille 120 enfants mais ne bénéficie pas d’un accès à l’eau potable.

Projet : 

Nous sommes sollicités par SAFAA pour intervenir en tant que maitre d’ouvrage dans un projet d’accès à l’eau (creusement d’un forage et installation d’une pompe solaire), domaine dans lequel Maison de Sagesse a déjà fait ses preuves au Bénin avec la construction de puits. Jean-Paul Dunand, ingénieur, est allé sur place en mission d’évaluation pour MdS et est à l’origine du diagnostic sur les besoins du centre en énergie solaire.

Réalisations :

Le forage a été réalisé en juin 2013  sur une période de 4 semaines. Ce forage permet l’immersion de la pompe solaire air-eau qui a été installé, tout comme le plancher chauffant permettant le chauffage des salles à moindre coût, en octobre 2013.

Le centre a été équipé de 36 panneaux solaires posés sur le toit de l’infrastructure ainsi que 4 chauffe-eaux solaires pour un volume de stockage de 1200L par jour. Seuls 27 des 36 panneaux sont nécessaires à l’alimentation électrique de la pompe. L’électricité générée par les 9 panneaux restant pourra être utilisée pour alimenter les bâtiments.

Ces travaux, ainsi que la sensibilisation faîte par MdS aux enfants et aux membres du personnel sur l’utilisation de l’eau, participent à l’amélioration des conditions de vie et de santé des 120 enfants handicapés et du personnel du centre SAFAA.

Responsable de mission : Myriam Achaoui

Volontaire en Service Civique : Hanna El Hadi

Partenaires : le Centre SAFAA, l’Agence de Développement de l’Oriental, la Direction Départementale de l’Agriculture d’Oujda, le Centre de Qualification Agricole de Bouchtat, l’Agence du Bassin Hydraulique de la Moulouya.


France – Maroc : « J’y crois dur comme Terre »

Mission : Création d’un jardin maraîcher dans un centre psychopédagogique pour enfants handicapés à Oujda

Contexte :

Ce projet s’insère dans le cadre d’actions sur le long terme menées par Maison de Sagesse au Centre social Annam (Paris 20ème), en partenariat avec la CAF de Paris et l’association SAFAA à Oujda, au Maroc. Les 120 enfants handicapés qu’accueille quotidiennement le Centre psychopédagogique SAFAA, n’ont à l’heure actuelle pas accès à l’eau potable. Maison de Sagesse s’est impliquée avec SAFAA en tant que maître d’ouvrage dans un projet d’accès à l’eau (creusement d’un forage et installation d’une pompe solaire) afin de leur fournir de l’eau potable ainsi que de l’eau chaude pour se laver. Les jeunes du Centre social Annam sont quant à eux peu ou mal informés sur les enjeux du développement durable notamment autour de l’eau.

Projets et réalisations :

Le projet de création d’une classe verte « J’y crois dur comme Terre » consiste à accompagner 8 jeunes collégiens en situation d’échec scolaire, de notre programme d’accompagnement scolaire du quartier Belleville-Amandiers et les jeunes handicapés de notre mission au Maroc du centre SAFAA dans la création d’un jardin maraîcher. Il a suscité un programme pédagogique autour des thèmes du handicap et de l’accès à une meilleure qualité de vie, en particulier l’accès à l’eau potable.

Les enfants du Centre social Annam effectueront un séjour de 8 jours pendant les vacances de février 201’ à Oujda et participeront à la création du jardin maraicher ainsi qu’à d’autres ateliers avec les jeunes du Maroc. A leur retour une restitution du projet sera réalisée au centre Annam ainsi que dans différents établissements scolaires du quartier.

Les jeunes se sont informés tout au long de l’année sur le développement durable, plus particulièrement sur la préservation de l’eau et sur le maraichage, à travers des conférences, des recherches documentaires, des brainstormings et des échanges entre les jeunes des 2 centres. Ils ont ainsi pu prendre part aux activités suivantes :

– Visite de la Bibliothèque Nationale de France et visionnage de films documentaires sur l’eau

– Interventions de l’association Connaître et Protéger la Nature sur le thème du développement durable : tri sélectif, protection de l’environnement, cycle de l’eau

– Visite historique avec Eau de Paris de l’aqueduc de la Dhuiys et du premier réservoir de Paris à Ménilmontant

– Préparation au travail de mémoire des jeunes dans leur milieu familial à la Médiathèque Marguerite Duras.

Responsable de mission : Myriam Achaoui

Volontaire en Service Civique : Hanna El Hadi

Partenaires : Association SAFAA, Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand (BNF), Médiathèque Marguerite Duras, Centre social Annam CAF, Coopérative Kokopelli, CPN, Transavia, Ville de Paris


Mission : Projet d’activités génératrices de revenus, association Oum El Banine, ville d’Er-Rachidia

Contexte :

Le partenariat entre Maison de Sagesse et Oum el Banine est  l’histoire de rencontres humaines et d’une confiance mutuelle forte de nos expériences respectives. L’association Oum El Banine est basée dans  ville d’Er-Rachidia, dans le sud-est du Maroc (Région du Tafilalet). Elle est à l’entrée de la palmeraie la plus étendue de l’Afrique du Nord mais subit depuis 30 ans une sécheresse sévère. Les femmes, peu mobiles, peu formées et mères au foyer, ont très peu d’opportunités professionnelles et sont particulièrement vulnérables aux difficultés sociales ou économiques.

Projet : 

Le projet porté par nos deux associations œuvre pour venir en aide aux femmes en grande précarité en développant des activités génératrices de revenus dans le domaine de la boulangerie.  L’association Oum El Banine est aussi à l’origine de la création d’un centre d’écoute et d’aide psychologique pour les femmes de la région.

En effet, la philosophie du projet est de soutenir des femmes socialement fragilisées par un divorce, le veuvage ou victimes de violence conjugale. Les prenant sous son aile, l’association leur offre un lieu d’accueil, une aide psychologique et/ou juridique et enfin l’opportunité de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille en travaillant dans un cadre sécurisé.

L’objectif est la fabrication et la vente d’une gamme diversifiée de produits de terroir très recherchés de par leurs qualités : couscous et dérivés, pains traditionnels, aromates et épices, pâtisseries, miel pur, dattes, huiles alimentaires et cosmétiques, plantes aromatisées, hanna…

Les femmes bénéficiaires transforment et commercialisent des plantes locales à usage culinaire et médicinale : caroubier, carvi, cresson, cumin, eucalyptus, fenugrec, henné, lavande, marjolaine, matricaire, menthe pouliot,  menthe verte, myrte, nigelle, romarin, rose pale, safran, anis, thym, verveine…

Ce projet d’insertion économique pour les femmes en difficulté existe depuis 2005 et aide les femmes à acquérir leur autonomie financière et une aide sociale individualisée.  Actuellement, le projet de développement socio-économique est limité par un ensemble de problèmes parmi lesquels :

– La vétusté du local de production

– La petite taille du local dédié à la vente des produits

– L’absence de mise en valeur des produits à vendre (rayonnement uniquement local)

Les besoins s’orientent donc vers un soutien financier pour la rénovation, l’aménagement et l’équipement du local de production et de vente.

En 2013, le partenariat avec MdS pour répondre à ces problèmes est lancé, le projet de rénovation et d’aménagement du local de production et de vente est en cours d’élaboration et se réalisera en 2014.

Responsable de mission : Maryline Sommier

Partenaire : L’association Oum El Banine.


Santé  

Mission : Campagne médicale annuelle au Tafilalet

En soutien de l’association marocaine TAFILALET

Chaque année depuis plus de dix ans, l’Association Tafilalet (Président M. Mohamed Limamy) organise une campagne médicale au mois de mai regroupant plus de 150 médecins et personnel médical, marocains et européens dans plus de 20 spécialités (pédiatrie, cardiologie, chirurgie, pneumologie, rhumatologie, ORL, dermatologie, gynécologie-obstétrique…).

Cette caravane se déplace pendant une dizaine de jours vers les populations les plus isolées et couvre 20 localités (2 équipes mobiles et une ambulance attachée à chaque équipe pour la liaison avec l’hôpital le plus proche) , pour des consultations et des soins (plus de 30000 chaque année) et des actes chirurgicaux (plus de 800 opérations chaque année, dont plus d’une centaine de la cataracte). La Maison de Sagesse participe à cette campagne depuis l’année 2000 pour l’organisation, la fourniture des médicaments ( presque 8 tonnes à ce jour pour une valeur de plus de 200 000 euros grâce à Tulipe), l’envoi de bénévoles médecins, infirmiers, pharmaciens et logisticiens.


Aide d’urgence

Mission : Envoi d’aide d’urgence au Tafilalet

Régulièrement, lorsque malheureusement le besoin s’en fait sentir suite à des catastrophes naturelles, l’Association Tafilalet fait appel à La Maison de Sagesse pour collecter des dons de 1ère nécessité et les acheminer au Maroc où l’Association Tafilalet prend ensuite le relais pour la distribution aux plus démunis.

Les dernières campagnes d’aide d’urgence ont ainsi concerné plus particulièrement la région de Merzouga en 2006 (environ 1,6 tonne de matériel médical et de vêtements), et la région d’Errachidia fin 2008, dévastée en automne par des inondations qui ont laissé la population sans abri et particulièrement vulnérables aux conditions hivernales exceptionnelles cette année là (plus de 20 cm de neige). L’aide envoyée (environ 10 tonnes) était constituée principalement de couvertures (don d’Emaüs), de matelas neufs et de vêtements chauds

Retour J'agis